• Les Oblasti, l’équivalent de nos régions françaises

L’Ukraine, c’est plus de 600.000 kilomètres carrés de terres qui séparent l’Europe de la Russie. Le pays est subdivisé en 24 oblasti, l’équivalent de nos régions françaises. Chaque oblast a une capitale officielle nommée “centre”. Seule la capitale et ville de Kiev, est indépendante de l’Oblast de Kiev, province qui l’entoure.

On retrouve ce type de subdivisions administratives dans d’autres pays comme la Russie, le Kirghizistan et la Bulgarie. Mais en Ukraine, ces régions n’ont pas d’existence légale.

  • La Crimée, une république autonome

La Crimée est passée sous souveraineté russe en 2014. Néanmoins, ce rattachement est contesté par l’Ukraine. Dans le monde, seuls cinq pays ont reconnu cette situation politique : la Russie, la Biélorussie, le Venezuela, l’Afghanistan et la Syrie.

  • Dans le Donbass, Donestk et Louhansk, deux Républiques autoproclamées

C’est dans cette partie du pays que des conflits armés opposent aujourd’hui séparatistes pro-russes et Ukrainiens. Les Oblasti de Donesk et Louhansk, régions russophones de l’Est de l’Ukraine, se sont autoproclamées républiques populaires en 2014.

  • Marioupol, noeud ferroviaire stratégique

Les séparatistes convoitent ce port depuis le début du conflitTerminus des voies de chemin de fer, la ville rejoint Kiev à l’Ouest, dessert le Donbass et la Russie à l’Est. La bande littorale fait face à la Crimée et constitue une porte d’entrée pour la Russie qui rêve d’un accès terrestre vers la péninsule.